La Russie et l’Occident

Relations intellectuelles et artistiques au temps des révolutions russes

Sous la direction de Ivan Foletti
Wishlist Wishlist Wishlist
Edizione cartacea
pp. 224, 74 ill. b/n, 17x24 cm, bross.
ISBN: 9788883344329
€ 35,00 -15% € 29,75
Aggiungi al carrello Aggiungi al carrello € 29,75

Les articles rassemblés dans cet ouvrage étudient les relations culturelles, artistiques et intellectuelles entre la Russie et l’Occident au sein d’une période relativement restreinte, celle des révolutions de 1917. C’est autour de cette période que la Russie va vivre deux expériences très différentes.

À la suite des mouvements révolutionnaires de 1905, qui donnèrent au pays une constitution et des libertés nouvelles, en plus de libérer la censure, la Russie connaît un rapprochement sans précèdent avec l’Occident. Les événements de 1917 et en particulier la révolution d’Octobre vont contribuer à une radicale inversion de tendance: en devenant pays bolchévique, puis Union Soviétique, la Russie va s’isoler progressivement. Cette période va coïncider, pour un grand nombre de personnes, avec le début du phénomène dramatique de l’émigration.

C’est autour de ces dates charnières que vont se concentrer les études réunies dans ce volume.

I saggi qui raccolti indagano sui rapporti culturali, artistici e intellettuali tra la Russia e l’Occidente nell’arco cronologico, relativamente breve, che ruota attorno al periodo delle rivoluzioni russe del 1917. Negli anni attorno a questa data la Russia vivrà esperienze molto differenti.

Dopo i movimenti rivoluzionari del 1905, che dettero al Paese una costituzione, diritti civili e contribuirono a una radicale riduzione della censura, ci fu un avvicinamento senza precedenti all’Occidente. Gli eventi del 1917, e in particolare la Rivoluzione d’Ottobre, segnarono invece una radicale inversione di tendenza: diventata paese bolscevico, e poi Unione Sovietica, la Russia si isolò progressivamente. Per un grande numero di persone questo momento coinciderà con il drammatico fenomeno dell’emigrazione.

Intorno a queste due date “cerniera” si concentrano gli studi riuniti nel volume.

  • Ivan Foletti, La Russie ou l’Occident? Une Introduction (p. 7-9).
  • Geraldine Leardi, «Tout est dans la mesure». Matisse davanti alle icone russe nel 1911 (p. 11-30).
  • Ivan Foletti, «Mon seul regret: être né en Russie». N.P. Kondakov et ses relations avec l’Occident (p. 31-51).
  • Ekaterina Velmezova, Les linguistes russes à l’épreuve de l’émigration: quelques pistes pour une future recherche sur les contacts russo-tchèques dans le domaine de la linguistique (p. 53-63).
  • Xénia Muratova, Pavel Muratov historien d’art en Occident (p. 65-95).
  • Simona Moretti, Sulle tracce delle opere d’arte bizantina e medievale della collezione di Grigorij Sergeeviè Stroganoff (p. 97-121).
  • Leonid Heller, Emigration: tentations et frustrations. Le cas Zamiatine (p. 123-145).
  • Marco Praloran, L’immagine di Dante nella Russia d’inizio Novecento: il caso di Osip Mandel’štam (p. 147-150).
  • Regine Bonnefoit, Le Bauhaus et la Russie (p. 151-180).
  • Irina Kyzlasova, L’exposition d’icônes russes en Europe et aux USA de 1929 à 1932, en tant que début de la gloire mondiale de la peintre russe ancienne (p. 181-196).
  • Gianni Haver, Merveilles en quarantaine: l’arrivée du cinéma soviétique en Suisse (p. 197-204).
  • Index des noms (p. 205)
  • Résumés / Riassunti (p. 217)

Actes du colloque, Université de Lausanne, 20-21 mars 2009

Forse ti interessa anche