La face cachée du livre médiéval

L’histoire du livre vue par Ezio Ornato ses amis et ses collègues

Collana: I libri di Viella, 10
Pubblicazione: Gennaio 1997
Wishlist Wishlist Wishlist
Edizione cartacea
pp. xxvi-682, 17x24 cm, bross.
ISBN: 9788885669550
€ 83,00
Esaurito Esaurito Esaurito

Le livre medieval, a l’égal de la lune, a deux «faces». L’une, éclairée, placée en quelque sorte «au beau milieu du ciel», correspond a ce qui est habituellement regardé ou lu: le texte, la morphologie des signes graphiques, la décoration, les illustrations, la reliure. L’autre, obscure, est reléguée a l’arrière-plan. Dans cette categorie, il faut ranger, d’une part, des éléments internes au livre, tels que la «charpente du texte» qui soutient la lecture, les pratiques artisanales ou graphiques peu apparentes; de l’autre, des éléments externes, a savoir les aspects culturels, économiques, sociologiques et technologiques qui en conditionnent la structure, la présentation et, finalement, l’évolution. L’approche quantitative constitue le véhicule le mieux adapté a l’exploration de cette terra incognita trop souvent délaissée.

Il libro medievale, come la luna, ha due «facce». L’una, illuminata, posta, per così dire, «nel bel mezzo del ciclo», corrisponde a ciò che normalmente si guarda o si legge: il testo, la morfologia dei segni grafici, la decorazione, l’illustrazione, la legatura. L’altra, oscura, è relegata sullo sfondo e comprende, da un lato, gli elementi interni al libro, le tecniche poco appariscenti dell’artigiano o del copista; dall’altro, gli elementi esterni, ossia gli aspetti culturali, economici, sociologici e tecnologici che ne condizionano la struttura, la presentazione e, in fin dei conti, l’evoluzione. La metodologia quantitativa costituisce lo strumento più atto ad esplorare questa terra incognita troppo spesso trascurata.

  • Prefazione di Armando Petrucci (p. vii-xii)
  • Avant-propos d’Ezio Ornato (p. xiii-xviii)
  • Travaux d’Ezio Ornato (p. xix)
  • Notice sur les auteurs (p. xxv)
  • I. L’approche quantitative: principes et méthodes
    • 1. Carla Bozzolo, Ezio Ornato, Pour une codicologie «expérimentale» (p. 3-31).
    • 2. Carla Bozzolo, Ezio Ornato, L’étude quantitative du manuscrit médiéval: aspects méthodologiques et perspectives de recherche (p. 33-39).
    • 3. Ezio Ornato, La codicologie quantitative, outil privilégié de l’histoire du livre médiéval (p. 41-65).
    • 4. Marilena Maniaci, Ezio Ornato, Che fare del proprio corpus? I. Costituzione e descrizione di una popolazione di libri a fini statistici. II. L’osservazione «sperimentale» e l’interpretazione dei risultati (p. 67-83).
  • II. Le monde du livre et ses contradictions
    • 5. Carla Bozzolo, Dominique Coq, Denis Muzerelle, Ezio Ornato, Une machine au fonctionnement complexe: le livre médiéval (p. 87-95).
    • 6. Ezio Ornato, Les conditions de production et de diffusion du livre médiéval (XIIIe-XVe siècles). Quelques considérations générales (p. 97-116).
    • 7. Ezio Ornato, Exigences fonctionnelles, contraintes matérielles et pratiques traditionnelles dans le livre médiéval: quelques réflexions (p. 117-159)
  • III. La production et le marché du livre médiéval
    • 8. Ezio Ornato, La production livresque au Moyen Âge: problèmes et méthodes d’évaluation (p. 163-177).
    • 9. Carla Bozzolo, Ezio Ornato, Les fluctuations de la production manuscrite à la lumière de l’histoire de la fin du Moyen Âge (p. 179-195).
    • 10. Carla Bozzolo, Dominique Coq, Ezio Ornato, La production du livre en quelques pays d’Europe occidentale aux XIVe et XVe siècles (p. 197-226).
    • 11. Dominique Coq, Ezio Ornato, La production et le marché de l’incunable. Le cas des livres juridiques (p. 227-243).
    • 12. Carla Bozzolo, Ezio Ornato, Les bibliothèques entre le manuscrit et l’imprimé (p. 245-272).
  • IV. Aspects matériels: supports et techniques de fabrication
    • 13. Francesco Bianchi, Donatella Buovolo, M. Giovanna De’Caterina, Marilena Maniaci, Lucia Negrini, Ezio Ornato, Marco Palma, Anna Pannega, Facteurs de variation de l’épaisseur du parchemin italien du VIIIe au XVe siècle (p. 275-345).
    • 14. Paola Busonero, Carlo Federici, Paola F. Munafò, Ezio Ornato, M. Speranza Storace, L’utilisation du papier dans le livre italien à la fin du Moyen Âge (p. 347-395).
    • 15. Dominique Coq, Ezio Ornato, Les séquences de composition du texte dans la typographie du XVe siècle: une méthode quantitative d’identification (p. 397-443).
  • V. La page écrite: construction, préséntation, exploitation
    • 16. Carla Bozzolo, Dominique Coq, Denis Muzerelle, Ezio Ornato, L’artisan médiéval et la page: Peut-on déceler des procédés géométriques de mise en page? (p. 447-456).
    • 17. Marilena Maniaci, Ezio Ornato, Intorno al testo. Il ruolo dei margini nell’impaginazione dei manoscritti greci e latini (p. 457-471).
    • 18. Carla Bozzolo, Dominique Coq, Denis Muzerelle, Ezio Ornato, Noir et blanc. Premiers résultats d’une enquête sur la mise en page dans le livre médiéval (p. 473-508).
    • 19. Carla Bozzolo, Dominique Coq, Denis Muzerelle, Ezio Ornato, Page savante, page vulgaire: étude comparative de la mise en page des livres en latin et en français écrits ou imprimés en France au XVe siècle (p. 509-517).
  • VI. Autour de l’écriture
    • 20. Réjean Bergeron, Ezio Ornato, La lisibilité dans les manuscrits et les imprimés de la fin du Moyen Âge. Préliminaires d’une recherche (p. 521-554).
    • 21. Carla Bozzolo, Dominique Coq, Denis Muzerelle, Ezio Ornato, Les abréviations dans les livres liturgiques du XVe siècle: pratique et théorie (p. 555-565).
    • 22. Ezio Ornato, Statistique et paléographie: Peut-on utiliser le rapport modulaire dans l’expertise des écritures médiévales? (p. 567-605)
  • L’histoire du livre et les méthodes quantitatives: bilan de vingt ans de recherche, par Ezio Ornato (p. 607-679)

Avec une préface d’Armando Petrucci

Forse ti interessa anche